L’écoute, un chemin vers la voix

“L’écoute, un chemin vers la voix” sera le thème du prochain stage en 2022.

Sur le plan physiologique, l’organe de l’écoute est l’oreille. Écouter c’est tendre vers ce qui est, c’est aller en soi dans une certaine intensité. L’écoute nous amène à l’unité entre corps et esprit. Je pose régulièrement cette question après une pratique : qu’est-ce que tu ressens?

De nombreuses personnes ne savent pas répondre. Peut-être qu’enfant il n’y a pas eu la possibilité d’exprimer ou alors la réponse n’était pas bienvenue ? Il y a tellement de possibilités de perdre le lien avec sa sensation : des gens qui donnent les réponses à notre place, des publicités qui nous expliquent ce qui est bon pour nous, les “il faut” “tu dois”…

Qu’est-ce qui se passe en toi ? Y a-t-il quelqu’un ?

Quand la personne n’exprime plus ses besoins, il n’y a plus d’impulsion. Cela crée des tensions musculaires qui, parfois, ne sont pas mises en conscience. Écouter le besoin intérieur est un chemin de l’habitation du corps. La voix est corporelle et la parole est la mise en mouvement des émotions.

On ne peut pas maitriser sa voix car elle est le reflet de nos émotions. Je fuis les personnes qui proposent de “gérer” ou “maitriser” les émotions, la respiration, le souffle…

Il est, pour moi, important d’accueillir l’émotion, de l’observer, pour pouvoir la nommer. Elle nous permet de faire des liens avec un évènement, une tension, un manque, une pensée… La nommer permet une prise de recul ainsi que le fait de ne plus être submergé par cette émotion.

On ne peut écouter qu’avec la conscience.

La voix est un travail d’écoute, un chemin de conscience.

Laisser un commentaire